L’APELCA offre les récompenses aux champions de l’AS Hélène BOUCHER

Le 27/06/2013

Ci-devant l'équipe d'aérobic du lycée, à laquelle l'APELCA a offert les draps de bain nominatifs.

Ci-devant l’équipe d’aérobic du lycée, à laquelle l’APELCA a offert les draps de bain nominatifs. (photo RL)

La salle des fêtes de la cité scolaire Hélène-Boucher est à moitié occupée, en cette matinée où élèves et professeurs de la section UNSS de l’établissement se retrouvent pour un bilan de fin d’année.

Une affluence qui n’inquiète pas Jean-François Grasser, proviseur du lycée, bien au contraire. « D’année en année, cette salle se remplit de plus en plus. Nous ne désespérons pas de la voir un jour tout à fait pleine », plaisante-t-il.

Avec soixante-quatre licenciés au collège (soit 17 % du total) et cinquante-quatre au lycée (soit environ 5 % du total), dont un nombre appréciable de filles, les effectifs se trouvent être en constante progression, ce que ne manquent pas de souligner l’équipe administrative ainsi que l’Association de parents d’élèves (Apelca), soutien financier et moral.

Et l’évolution n’est pas sans déplaire aux pratiquants, pour qui la section offre bien davantage qu’une simple opportunité de s’exercer physiquement. « Pour moi, le sport et les études sont complémentaires. D’ailleurs, j’ai appréhendé mon bac comme une compétition où je devais donner le meilleur » souligne Alexandre, qui a opté de son côté pour la natation.

C’est cette implication forte que Michelle Lemaire, enseignante d’EPS et responsable de l’UNSS-lycée, a également tenu à relever, en remerciant « tous les élèves, des élèves sur lesquels on peut compter » pour cette nouvelle saison où beaucoup ont brillé à haut-niveau.

L’aérobic en tête d’affiche

Parmi ceux-ci, l’équipe d’aérobic, et sa deuxième place aux championnats de France des lycées, qui se déroulait du 28 au 31 mai dernier à Montpellier.

Une compétition exigeante, disputée entre onze équipes nationales, qui avaient dû, auparavant, passer les barrages des championnats départementaux et académiques. Des étapes que les six jeunes femmes de l’équipe thionvilloise ont franchies avec brio avant le grand saut du mois dernier.

« L’aérobic, c’est de la danse avec les difficultés de la gymnastique », explique Lise. Après cinq ans de pratique, elle sait que la synchronisation des mouvements, la technique et le soin apporté à la composition artistique sont autant d’aspects analysés par le jury lors de la démonstration. Un passage en temps limité, tout juste la durée du morceau choisi pour accompagner la prestation du groupe.

« C’est un sport qui fait passer beaucoup d’émotions, on transmet vraiment des sentiments. Mais c’est aussi un sport d’équipe où l’on doit tous rester soudés », poursuit-elle.

Seul bémol, trouver des personnes intéressées par l’activité, d’autant plus que cette dernière requiert tout de même quelques bases au niveau physique. « Il a fallu un grand investissement de leur part. L’équipe a dû se prendre en charge seule, et nous sommes donc fiers du résultat », résume Michelle Lemaire.

Une fierté ressentie par Lise, Yaëlle, Laura, Elodie, Pauline et Nejma alors qu’elles se sont vu remettre une coupe méritée, dernier acte d’une année riche en émotions.

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/06/27/l-as-recompense-ses-champion%28ne%29s

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :